• Join over 1.2 million students every month
  • Accelerate your learning by 29%
  • Unlimited access from just £6.99 per month

Déclaration de Lausanne sur le dopage dans le sport

Extracts from this document...

Introduction

D�claration de Lausanne sur le dopage dans le sport Adopt�e par la Conf�rence mondiale sur le dopage dans le sport le 4 fevrier 1999, � Lausanne, Suisse. Considerant que les pratiques du dopage sont contraires � l'�thique sportive et m�dicale et qu'elles constituent des infractions aux r�gles �dict�es par le mouvement olympique, et pr�occup�e par la menace pr�sent�e par le dopage sur la sant� des athl�tes et de la jeunesse en g�n�ral; reconnaissant que la lutte contre le dopage dans le sport est l'affaire de tous, mouvement olympique et autres organisations sportives, gouvernements, organisations inter-gouvernementales et non-gouvernementales, sportifs du monde entier et leur entourage; La Conf�rence mondiale sur le dopage dans le sport � laquelle ont pris part des repr�sentants de Gouvernements, d'organisations inter-gouvernementales et non-gouvernementales, du Comit� International Olympique (C.I.O.), des F�d�rations sportives Internationales (F.I.), des Comit�s Nationaux Olympiques (C.N.O.) et des athl�tes, d�clare: 1. Education, pr�vention et droits des athl�tes Le serment olympique sera �largi aux entra�neurs et autres officiels, et inclura le respect de l'int�grit�, de l'�thique et du fair-play. Les campagnes d'�ducation et de pr�vention seront intensifi�es, se concentrant principalement sur la jeunesse, les athl�tes et leur entourage. Une transparence compl�te sera assur�e dans toutes les activit�s contre le dopage, sauf � pr�server la confidentialit� n�cessaire pour prot�ger les droits fondamentaux des athl�tes. Un partenariat avec les m�dias sera recherch� dans le domaine des campagnes contre le dopage. 2. Code Antidopage du Mouvement olympique Le Code Antidopage du Mouvement olympique est accept� comme base de la lutte contre le dopage, d�fini comme l'usage d'un artifice (substance ou m�thode) ...read more.

Middle

Le 14 ao�t 2001 Athl�tes CAN, une association qui repr�sente les athl�tes amateurs du Canada, appuie la candidature de la Ville de Montr�al pour �tre l'h�te du si�ge permanent de l'Agence mondiale d'antidopage (AMA). L'AMA est un organisme autonome qui voit � la promotion et � la coordination de la lutte contre toute forme de dopage � l'�chelle internationale. Le Canada est un chef de file de la lutte au dopage dans le sport, et les athl�tes canadiens sont tout � fait d'accord pour que des initiatives soient mises en place de sorte qu'il y ait des r�gles du jeu �quitables � l'�chelle plan�taire. La philosophie de l'antidopage fait partie int�grante de la poursuite �thique du sport et elle pr�ne la sant� des athl�tes. Le m�rite technique de la candidature de la Ville de Montr�al fait �tat de la capacit�, de l'engagement et de l'expertise dont fait preuve cette derni�re pour �tre l'h�te du si�ge permanent de l'AMA et pour ex�cuter les t�ches connexes avec succ�s. La nomination de la Ville de Montr�al contribuerait � persuader davantage les athl�tes canadiens � l'effet que les normes et les mesures relatives � l'antidopage sont les m�mes partout dans le monde; par exemple, les athl�tes font l'objet � un test anti-drogue fait au hasard et non annonc� au pr�alable. " La grande majorit� des athl�tes canadiens s'entra�nent et participent � des comp�titions de mani�re �quitable; entre autres, ils se conforment � la Politique canadienne pour le dopage sportif, ce qui peut parfois entra�ner la perception selon laquelle ils sont d�savantag�s par les r�gles du jeu internationales, car les normes n'ont pas �t� mises en application partout de fa�on aussi uniforme. ...read more.

Conclusion

L'�tude a port� sur 17.500 hommes et 13.500 femmes �g�es de 20 � 93 ans, qui ont �t� suivis r�guli�rement pendant pr�s de 15 ans. Les personnes qui pratiquent une activit� physique r�guli�re am�liorent leur long�vit� de fa�on significative, tout particuli�rement ceux qui se rendent chaque jour au travail � v�lo. Leur risque de mortalit� pr�coce est r�duit de pr�s de 40% . L'exercice permettrait aussi de ralentir la progression de l'ath�roscl�rose. Des recherches portant sur l'effet de l'exercice sur les taux de lipides dans le sang de personnes atteintes de diab�te de type 1 montrent que les hommes souffrant de cette maladie voient leur profil lipidique s'am�liorer quand ils pratiquent une activit� physique. Les b�n�fices sont encore plus visibles chez ceux dont les niveaux de cholest�rols sont les plus bas. Une demi-heure d'une activit� li�e � la vie quotidienne, comme la marche � pied, le v�lo ou le jardinage, est fortement recommand�e � tous les adultes .V�lo, marche pour garder la ligne apr�s un r�gime pour maigrir, manger moins ne suffit pas. Les r�gimes alimentaires � basses ou tr�s basses calories, s'ils sont efficaces � court terme, ont un gros inconv�nient majeur : dans 90% des cas, celles et ceux qui les suivent finissent par retourner � leur poids initial apr�s l'arr�t du r�gime. La pratique simultan�e d'exercices physiques sous la forme de quatre sessions hebdomadaires d'exercice de faible intensit� - v�lo, marche ou aquagym permettrait de conserver le b�n�fice de la perte de poids. C'est un encouragement � " bouger " au quotidien : prendre les escaliers plut�t que l'ascenseur ou l'escalator, faire ses trajets � pied ou � v�lo. ...read more.

The above preview is unformatted text

This student written piece of work is one of many that can be found in our AS and A Level French section.

Found what you're looking for?

  • Start learning 29% faster today
  • 150,000+ documents available
  • Just £6.99 a month

Not the one? Search for your essay title...
  • Join over 1.2 million students every month
  • Accelerate your learning by 29%
  • Unlimited access from just £6.99 per month

See related essaysSee related essays

Related AS and A Level French essays

  1. Marked by a teacher

    Le sport est tres necessaire pour mener une vie saine.

    5 star(s)

    Moreover, the sport is an excellent way of fighting against the stress. It allows detendre, to forget the pressures of the life and ' to reload itself '. The sport, social activity par excellence, offer multiple possibilities to be made friends.

  2. Marked by a teacher

    Dans l'uvre de Joffo '''UN SAC DE BILLES'' examinez le thme de l'enfance a ...

    5 star(s)

    ensemble ils ont travaill� en �quipe et ils n'ont jamais admet qu'ils sont juifs. Un exemple celui qui est de Maurice et Jo lorsqu'ils sont int�rroger par le m�decin s'ils sont juifs ou pas, et s'ils ne sont pas juifs alors pourquoi ils sont circoncis.

  1. Marked by a teacher

    Comment supprimer le dopage dans le sport franais?

    5 star(s)

    En 1985, le cycliste fran�ais Laurent Vial a affirm� que 90% de coureurs se piquaient. Le stress intense, des entra�nements intensifs et un calendrier surcharg� sembleraient justifier le dopage des sportifs. Ils se doperaient donc plus pour tenir que pour gagner.

  2. Peer reviewed

    Quelles sont les principales causes de la pollution en France ? Comment ragissent les ...

    5 star(s)

    Huit " agents de propret� " les appliquent et informent les gens de la loi. Ce syst�me semble tr�s s�v�re, mais j'estime qu'il faut �tre plus strict pour avoir les r�sultats plus efficaces. La r�gion d'Alsace encourage les gens de r�duire la quantit� de leurs d�chets avec un syst�me �lectronique pour le paiement de d�chets fond� sur son poids.

  1. Le sport et les jeunes. Aujourdhui, deux sur trois ados ne font pas ...

    On pr�tend souvent que les vedettes de sport devraient motiver les jeunes � faire du sport. En outre, certaines vedettes de sports ne sont pas particuli�rement admirables. Par exemple, Zinedine Zidane �tait un tres bon mod�le et tout le monde l'admiraient jusqu'� le fameux coup de t�te, qui tout le monde s'en souviennent tr�s bien.

  2. Education (oral practice Q & A)

    Il doit faire de telle sorte que tous les �l�ves d'une classe fassent des progr�s. Donc le professeur doit faire consciencieusement son m�tier. 17. Peux-tu me parler de ta scolarit� ? Moi, je suis entr�e � l'�cole � l' de 5 ans.

  1. L'immigration: Les diffrents vagues.

    Patrick Braouezec : J'ai d�j� en partie r�pondu pr�c�demment. A mes yeux, il n'y a pas de crise de banlieue, il y a une crise de l'Etat, une crise de soci�t�, dont les banlieues ne sont finalement que le r�v�lateur. Et pour cause, puisque c'est dans ces quartiers que sont v�cues les cons�quences directes de cette crise de l'Etat et de la crise de soci�t�.

  2. Stratégie de négociation des États-Unis d'Amérique à l'OMC

    Le Canada constitue �galement un �tat que nous devons consid�r� comme �tant en faveur d'un accord multilat�ral ou de propositions visant � faciliter l'ouverture aux march�s internationaux via, entre autres, la diminution voire l'abolition des barri�res tarifaires entre les �tats.

  • Over 160,000 pieces
    of student written work
  • Annotated by
    experienced teachers
  • Ideas and feedback to
    improve your own work