• Join over 1.2 million students every month
  • Accelerate your learning by 29%
  • Unlimited access from just £6.99 per month
Page
  1. 1
    1
  2. 2
    2
  3. 3
    3
  4. 4
    4
  5. 5
    5
  6. 6
    6
  7. 7
    7
  8. 8
    8
  9. 9
    9
  10. 10
    10
  11. 11
    11
  12. 12
    12
  13. 13
    13
  14. 14
    14
  15. 15
    15
  16. 16
    16
  17. 17
    17
  18. 18
    18
  19. 19
    19
  20. 20
    20
  21. 21
    21
  22. 22
    22
  23. 23
    23
  24. 24
    24
  25. 25
    25
  26. 26
    26

Stratégie de négociation des États-Unis d'Amérique à l'OMC

Extracts from this document...

Introduction

D�PARTEMENT DE SCIENCE POLITIQUE Facult� des sciences sociales Universit� Laval Strat�gie de n�gociation des �tats-Unis d'Am�rique � l'OMC Travail2 S�minaire de premi�re ann�e POL-22157-D Travail remis � : Dr. �rick Duchesne Par : ??? Octobre 2004 Notre grande d�l�gation est tr�s heureuse que les pourparlers entourant un �ventuel accord de l'Organisation mondiale du commerce aient repris. Nous sommes tr�s optimistes � en venir � une entente favorable pour tous. Nous croyons que plusieurs domaines sont majeurs et pour ceux-ci nous avons des positions claires. Il s'agit des secteurs des produits non agricoles, du commerce des services, de la facilitation des �changes et de l'agriculture. Nous sommes, bien entendu, de grands lib�raux et nous pr�nons une ouverture consid�rable des fronti�res. Dans ce document ultra secret nous exposerons nos strat�gies et potentielles alliances lors des n�gociations � venir. Il s'agit donc, de notre livre de bord en vue du prochain accord, nous aborderons des sujets tels que, nos alli�s et nos adversaires, les groupes d'int�r�ts, nos objectifs, nos forces, nos faiblesses et nos priorit�s. Le texte de subdivisera de la fa�on suivante : premi�re partie, l'acc�s aux march�s pour les produits non agricoles, le commerce des services, la facilitation des �changes et l'agriculture, dans chaque th�me nous identifierons nos alli�s potentiels , nos adversaires et tout ce qui concerne la n�gociation sp�cifique de chacun de ces th�mes. Dans la deuxi�me partie, il s'agira d'identifier le contexte plus g�n�ral et notre strat�gie globale. PARTIE 1 OBJECTIFS PAR SUJETS Dans cette partie nous d�velopperons chacun des th�mes de n�gociation plus en profondeur, nous discuterons de nos alli�s et adversaires, ce qui constitue le noyau du document, mais nous am�nerons aussi les d�tails plus techniques � la n�gociation comme nos buts et nos objectifs minimaux. L'acc�s aux march�s pour les produits non agricoles1 La politique macro-�conomique r�cente des �tats-Unis a eu pour objectif principal, avec un succ�s certain, d'assurer la reprise et le maintien de la croissance, tout en ayant des effets b�n�fiques sur l'�conomie mondiale notamment par le biais du commerce international2. ...read more.

Middle

L'Union Europ�enne, serait toutefois moins conciliante que le Groupe de Cairns face aux propositions de notre nation. En effet, cette derni�re, en ce qui a trait aux subventions � l'exportation ainsi qu'aux cr�dits � l'exportation, propose une r�duction de 45% des subventions, ce qui heurte fortement la position am�ricaine.16 De plus, les concessions d�j� faites par cette derni�re qui se dit pr�te � �liminer totalement les subventions sur certains produits, n'aident en aucun cas un changement dans leur politique globale concernant les subventions � l'exportation.17 Pour ce qui est de l'aide alimentaire, il n'y aura sans doute pas moyen de trouver un terrain d'entente puisque l'Union Europ�enne propose que soient d�finis des crit�res pr�cis relativement aux urgences et aux groupes vuln�rables.18 Cette proposition va directement � l'encontre de la politique am�ricaine en mati�re d'aide alimentaire parce que l'Union Europ�enne propose l'�limination des pr�ts, alors qu'ils sont fortement pratiqu�s par notre pays. L' Union Europ�enne et les �tats-Unis se sont toutefois entendus pour une �limination de certaines pratiques causant les distorsions en ce qui a trait aux entreprises d'�tat. Au niveau des soutiens distorsifs dans lesquels ils englobent les aides directes vers�es aux producteurs dans le cadre du programme de limitation de la production19 ainsi que les soutiens aux prix et les aides directes qui ont un effet de distorsion sur le march�, bref la bo�te verte et bleue, l'Union Europ�enne proposait une diminution de 50% alors que nous proposons le maintien d'un plafond calcul� en fonction de la production. Finalement, le crit�re sur le bien-�tre des animaux propos� par l'Union Europ�enne n'est pas dans les priorit�s am�ricaines.20 Ces positions de l'Union Europ�enne vont clairement � l'encontre de multiples positions de notre nation et se devront d'�tre d�battues. Il est �vident que nous peuvons compter sur le fait que les positions de l'Union Europ�enne se soient fortement affaiblies depuis les n�gociations de Gen�ve en 2000.21 De plus, les sanctions appliqu�es par l'�tats-Unis dans le domaine agricole, r�sultante du conflit sur le b�uf aux hormones, contribueront ...read more.

Conclusion

13 " Deuxi�me session extraordinaire du comit� de l'agriculture: D�claration des �tats-Unis ", dans Organisation Mondiale du Commerce [En ligne], http://www.wto.org/french/tratop_f/agric_f/ngw32_f.doc (Page consult�e le 18 Octobre 2004) 14 " Doha Round Negotiations ", The Cairns Group [En ligne], http://www.cairnsgroup.org/introduction. html#cgvs (Page consult�e le 25 septembre 2004) 15 Loc. cit. 16 Jean-Philippe GERVAIS, " OMC, Commerce et agriculture ", dans Site du cours s�minaire de premi�re ann�e POL-22157-D [En ligne], http://www.webct.ulaval.ca/SCRIPT/pol22157d_a/scripts/serve_home (Page consult�e le 29 septembre 2004). 17 Michel GOUSSOT, " Les diff�rends commerciaux entre �tats-Unis et Union europ�enne ", Les Cahiers fran�ais, num�ro 299, novembre/d�cembre 2000, p. 41-48 18 Jacques BERTHELOT, " La mystification du d�couplage des aides agricoles ", Probl�mes �conomiques, num�ro 2719, 27 juin 2001, p.18-22 19 " Les grandes lignes de l'accord agricole du GATT ", Le portail de l'Union europ�enne [En ligne], http://europa.eu.int/comm/europeaid/projects/resal/international/negoc/wto/wtoagreefr.htm (Page consult�e le 25 septembre 2004) 20 Michel GOUSSOT, op. cit., p. 41-48. 21 " Trade in agricultural goods and fishery products ", Le portail de l'Union europ�enne [En ligne], http:// europa.eu.int/comm/trade/issues/sectoral/agri_fish/pr130803_en.htm (Page consult�e le 16 octobre 2004) 22 " OMC Inde, Br�sil, Chine, trio de combat ", L'Humanit� [En ligne], http://europa.eu.int/comm/trade/ issues/sectoral/agri_fish/pr130803_en.htm (Page consult�e le 16 octobre 2004) 23 Michel PETIT, " La nouvelle loi agricole am�ricaine : enjeux et cons�quences ", Probl�mes �conomi-ques, num�ro 2796, 12 f�vrier 2003, p.10-14 24 Loc.cit. 25 Jean-Philippe GERVAIS, op. cit. 26 " N�gociations en cours et mise en �uvre: le Programme de Doha ", dans Organisation Mondiale du Commerce [En ligne], http://www.wto.org/french/tratop_f/dda_f/dda_f.htm (Page consult�e le 22 Octobre 2004). 27 Jean-Philippe GERVAIS, op. cit. 28 Voir Annexe 1 29 Sylvain THIEBLEMONT, op. cit., p.159 30 ENCYCLOP�DIA UNIVERSALIS, Les pays du monde, de la chute du mur de Berlin � aujourd'hui, Paris, �ditions France Loisirs, 2004, p. 96. 31 Dorling KINDERSLEY, Atlas encyclop�dique mondial, Paris, �ditions France Loisirs, 1996, p. 295. 32 " Acc�s aux march�s pour les produits non agricoles : Modalit�s ", dans Organisation Mondial du Commerce [En ligne], http://docsonline.wto.org/GEN_viewerwindow.asp?D:/DDFDOCUMENTS/U/TN/ MA/W44.DOC.HTM (page consult�e le 22 Octobre 2004). Strat�gie de n�gociation TOP SECRET �tats-Unis d'Am�rique 2 ...read more.

The above preview is unformatted text

This student written piece of work is one of many that can be found in our AS and A Level French section.

Found what you're looking for?

  • Start learning 29% faster today
  • 150,000+ documents available
  • Just £6.99 a month

Not the one? Search for your essay title...
  • Join over 1.2 million students every month
  • Accelerate your learning by 29%
  • Unlimited access from just £6.99 per month

See related essaysSee related essays

Related AS and A Level French essays

  1. Marked by a teacher

    La Haine. La Cit est personnifie par les diverses techniques de cinmatographie que ...

    5 star(s)

    Par exemple, Hubert deal et Darty est un receleur. La couleur blanche de la fleur contraste vraiment avec le gris du film parce que le blanc est une couleur �clatante qui connote le bonheur et la joie tandis que le gris, au contraire illustre le d�sespoir et pr�figure la fin du film, c'est-�-dire la mort de Vinz.

  2. Marked by a teacher

    Dans un sac de billes, l'auteur raconte sa propre enfance de façon intéressante et ...

    5 star(s)

    De l�, ils partent pour Menton o� leurs fr�res, Henri et Albert, habitent. Mais ils ne peuvent pas rester longtemps. Alors, ils doivent partir pour Nice o� toute la famille se r�unit. L�action des deux livres se passe en France occup�e pendant les ann�es quarante, c�est-�-dire de 1941 jusqu�� 1944.

  1. Marked by a teacher

    Quelle est l'importance de la tlvision pour les Franais ?

    5 star(s)

    La t�l�vision joue un r�le �ducatif confirm� ; il existe des �missions pour les enfants qui sont scientifiques, culturelles et sur la nature, mais il y a aussi les dessins anim�s (comme "Les Schtroumpfs", par exemple). Qui plus est, il existe beaucoup de gens qui vivent seuls.

  2. Marked by a teacher

    Dans l'uvre de Joffo '''UN SAC DE BILLES'' examinez le thme de l'enfance a ...

    5 star(s)

    Peut �tre vraiment il sait que ce n'est pas possible, cependant il reste une part de lui qui pense qu'il peut le r�aliser. On pourra faire un contraste ici entre la fa�on que Jo pense et la fa�on qu'un adulte pense, pour Jo en ce moment l�, le monde est comme son jeux de billes.

  1. Peer reviewed

    Quelles sont les principales causes de la pollution en France ? Comment ragissent les ...

    5 star(s)

    C'est � cause de sa d�pendance de l'�nergie nucl�aire, qui produit presque 80% de l'�nergie fran�aise. Je crois que l'utilisation du nucl�aire est une bonne id�e, car il ne produit pas les �missions de gaz � effet de serre et il ne gaspille pas les carburants fossiles, qui on se trouvera � court de pendant ce si�cle.

  2. Quelles sont les avantages et les inconvnients de la tlvision en France : est-elle ...

    Les agriculteurs fran�ais ont �t� scandalis�s par l'image idyllique donn�e par cette �mission. Selon eux, c'est une insulte � la dignit� des travailleurs agricoles. G�n�ralement, on peut dire que la t�l�r�alit� est plut�t le contraire. En " Loft Story " ou " Big Brother " par exemple, on peut demander

  1. Est-ce que Kassovitz montre une vue pessimiste des Banlieues dans La Haine ...

    Puisque il commence avec un mort, et une d�couverte d'un arme, parce que il nous permit la possibilit� que cela aura importance plus tard. Quant aux personnages dans ce film, il n'y a ni des m�chants ni gentils. Chacun a leurs propres failles, soit-il la police, soit les banlieusards.

  2. Examinez les bonnes et les mauvaises influences de la television francaise sur les jeunes ...

    Premierement c`est un moyen de s`informer rapidement. Avec les informations, on apprend vite ce qui se passe dans le monde.

  • Over 160,000 pieces
    of student written work
  • Annotated by
    experienced teachers
  • Ideas and feedback to
    improve your own work