Commentaire compos sur Candide, Voltaire, chapitre 6

Extracts from this essay...

Introduction

COMMENTAIRE COMPOSE DE FRANÇAIS SUR CANDIDE CHAPITRE 6 COMMENT ONT FIT UN BEL AUTO-DA-FE POUR EMPECHER LES TREMBLEMENTS DE TERRE ET COMMENT CANDIDE FUT FESSE. Candide a été écrit en 1759 par Voltaire, célèbre écrivain Français et philosophe du siècle des Lumières. Voltaire est connu comme l'un des philosophes les plus ironiques et aussi comme l'un des plus grands " critiqueurs " de la philosophie de Leibniz (philosophie de l'optimisme) ainsi que de la religion. En effet, Voltaire, de son vrai nom François-Marie Arouet, a eut beaucoup de démêlés avec la noblesse monarchiste ainsi qu'avec les ecclésiastes. Il prêchait l'égalité des hommes (toutes classes sociales confondues) devant la loi. Nous pouvons les ressentir dans ses uvres. Ainsi, Candide dénonce à la fois l'optimisme, le fanatisme religieux, l'esclavage, la guerre, la torture, l'intolérance, la superstition... Au cours du chapitre 6, Candide et Pangloss assistent à l'auto-da-fé décidé par l'inquisition pour " empêcher la terre de trembler " à nouveau. En 1755, le tremblement de terre de Lisbonne, ville où se déroule la scène, a profondément marqué les esprits. Nous étudierons d'abord l'ironie dans ce chapitre pour ensuite voir la dénonciation du fanatisme religieux de l'époque. Nous verrons enfin en quoi cet épisode montre l'évolution de Candide. Voltaire étant un philosophe, a toutes les connaissances nécessaires pour pouvoir critiquer la philosophie des lumières, sans que cela ne se remarque trop.

Middle

Voltaire recherche ici la pitié du lecteur pour les victimes. L'ironie est encore soulignée grâce aux termes mélioratifs qui n'ont pas lieux d'être: " des appartements d'une extrême fraîcheur dans lesquels on n'était jamais incommodé du soleil. " Cette phrase est un euphémisme voulant, en fait, signifier une prison. Cela permet d'adoucir le passage mais étant très exagéré, cela provoque le rire chez le lecteur. Nous pouvons constater que l'utilisation de termes mélioratifs est très présente dans ce chapitre. En effet, il y a un rappel de l'idée du " spectacle " et de la " cérémonie " que l'on peut voir grâce aux citations suivantes: " on orna leurs têtes " (l 16-17), " d'une belle musique en faux bourdon " (l 22-23) et " fessé en cadence " (l 23). La cérémonie est rappelée par les termes suivants: " revêtus d'un san-benito " (l 16) ainsi que " Ils marchèrent en procession ainsi vêtus, et entendirent un sermon très pathétique... " (L 21-22). Pour terminer l'emploi de l'ironie dans le déroulement de l'auto-da-fé, Voltaire utilise une indication temporelle qui nous montre la simultanéité dans la phrase suivante: " Le même jour la terre trembla de nouveau avec un fracas épouvantable ". L'inefficacité de l'auto-da-fé est aussitôt démontrée. Voltaire a du s'exilé après plusieurs de ses écrits, car ces derniers dénonçaient le fanatisme religieux de l'Église.

Conclusion

Le réel et la violence viennent contredire l'optimisme de Pangloss. Les adjectifs suivants nous prouvent l'évolution chez Candide " épouvanté ", " interdit ", " éperdu ", " sanglant ", " palpitant " (l 28-29). Il commence même à s'interroger sur les paroles de son maître: " Si c'est ici le meilleur des mondes possibles, que sont donc les autres? " (L 30-31). Nous remarquons aussi l'emploi du vocatif " Ô mon cher Pangloss! ", " Ô mon cher anabaptiste! ", " Ô Mlle Cunégonde! " avec un parallélisme de construction puisque tous les vocatifs sont suivis de phrases ayant la même syntaxe. Cela nous montre la partie lyrique du chapitre mais surtout la déception et la finale prise de conscience de Candide. Ce chapitre nous montre donc la critique implicite mais non pas impossible à voir de l'Église et par conséquent de la religion. Cette dénonciation nous est faite en majeure partie par l'ironie et par l'emploi de termes mélioratifs qui n'ont pas lieux d'être dans des situations pareilles. Néanmoins cela a du bon puisque Candide prend finalement conscience que " peut-être ", les théories de son cher maître vénéré, Pangloss sont fausses et non appropriées aux différents contextes. Cet extrait de Candide nous ramène encore et toujours au thème principal du livre: la philosophie des Lumières qui, en tant qu'hommes de raison et de progrès, vont tenter de se battre contre le fanatisme religieux du siècle de la Révolution pour les Droits de l'homme. _____________________________________________________________________ ?? ?? ?? ??

The above preview is unformatted text

Found what you're looking for?

  • Start learning 29% faster today
  • Over 150,000 essays available
  • Just £6.99 a month

Not the one? Search for your essay title...
  • Over 180,000 student essays
  • Every subject and level covered
  • Thousands of essays marked by teachers
  • Over 180,000 essays
    written by students
  • Annotated by
    experienced teachers
  • Ideas and feedback to write
    your own great essays

Marked by a teacher

This essay has been marked by one of our great teachers. You can read the full teachers notes when you download the essay.

Peer reviewed

This essay has been reviewed by one of our specialist student essay reviewing squad. Read the full review on the essay page.

Peer reviewed

This essay has been reviewed by one of our specialist student essay reviewing squad. Read the full review under the essay preview on this page.