• Join over 1.2 million students every month
  • Accelerate your learning by 29%
  • Unlimited access from just £6.99 per month

Drogues De Synthese

Extracts from this document...

Introduction

DROGUES DE SYNTHESE " Alerte � l'ecstasy " tite � la Une le Journal du Dimanche Ile de France Le journal qui affirme que la brigade des stup�fiants de Paris " s'attend � un d�ferlement de comprim�s sur la capitale et m�me sur l'ensemble du territoire national en 2003 " indique que " les Pays Bas demeurent toujours le premier producteur mondial " mais que les pays de l'est se sont aussi " lanc�s dans ce business juteux " avec pour cons�quence de cette diversification, la chute des prix ( un " taz " qui se vendait de 15 � 18 euros il y a deux ou trois ans est pass� � 7 euros en moyenne aujourd'hui). De ce fait, le chef de la brigade des stups dit redouter " une banalisation de cette drogue, surtout dans les milieux scolaires et universitaires " et il ajoute qu'elle " provoque des d�g�ts irr�versibles chez celui qui la consomme ". Soulignant qu'actuellement la consommation d'ecstasy en France " demeure marginale ", avec seulement 3% des jeunes de 18 ans qui l'ont exp�riment�e selon l'enqu�te Escapad de 2001, l'hebdomadaire rapporte que d'apr�s l'Observatoire des drogues et des toxicomanies (OFDT) ce produit " n'est pas une drogue que l'on prend devant la t�l� " et qu'il " faut d�j� �tre tr�s impliqu� dans la vie festive, les sorties ". ...read more.

Middle

Le d�sir (...) d'�chapper � une pression sociale (...). La popularit� dont jouit d�sormais le cannabis " . Selon lui beaucoup ne consomment que dans un " cadre festif " mais de plus en plus le font " de mani�re r�guli�re (...) pour oublier un certain mal �tre ".Sur les risques, il rappelle que " le cannabis n'induit pas de d�pendance physique et que 3% seulement en sont psychologiquement d�pendants ". Evoquant les " aspects nocifs " de la substance, il note que " le risque le plus dangereux concerne les ados sujets � l'anxi�t� o� qui souffrent de troubles psychologiques " car le cannabis " peut provoquer de violentes mont�es d'angoisse et dans le pire des cas favoriser l'�mergence d'hallucinations ou d'un sentiment de pers�cution ". Il estime que pour les parents " la fa�on la plus constructive de r�agir et d'engager un dialogue ". Si la consommation est occasionnelle dit-il " les parents ont tout int�r�t � lui rappeler les termes de la loi " et les dangers pour la sant�. S'il reconna�t fumer r�guli�rement " mieux vaut " selon Pascal Hachet " le convaincre de chercher assistance (...) aupr�s d'un professionnel (...) ou d'un point �coute (Drogues alcool tabac info service, tel 113) ". Suivent les questions personnelles que des parents posent au psychologue. INTERNATIONAL Canada et statut du cannabis D'apr�s l'AFP le Canada " s'appr�te � lib�raliser prochainement sa loi sur la possession de cannabis ". ...read more.

Conclusion

Soulignant que la presse italienne " g�n�ralement assez frileuse sur le dopage est elle aussi mont�e au cr�neau ", Lib� fait �tat de des interrogations de la Gazetta dello Sport et de ce titre du Corriere dello Sport " Arr�tons le massacre ". LUTTE CONTRE LE TRAFIC France Soir et le Figaro de samedi font �tat du d�mant�lement d'un vaste r�seau du trafic de drogue par la DRPJ de Versailles. D'apr�s France Soir aucun des membres de ce r�seau " ne travaillait. Toutefois les six malfaiteurs vivaient pour la plupart dans des logements de grand standing, roulaient au volant de luxueuses berlines...ils avaient le train de vie d'un PDG, r�glant tous leurs achats rubis sur l'ongle, avec les dividendes d'un trafic de drogue tr�s lucratif ". " A leur t�te Rachid, un jeune c�libataire de 25 ans tr�s d�termin� ". Le Figaro qui titre pour sa part " les dealers flambeurs touchaient les allocations " rapporte les propos des responsables de la brigade des stup�fiants " On a �t� litt�ralement stup�faits par ces gens aussi jeunes et affichant une telle stature de voyous. Leur train de vie �tait extraordinairement �lev�, sans aucune mesure avec les maigres allocations qu'ils percevaient". Le journal qui �voque une " spectaculaire fili�re internationale alimentant nombre de cit�s sensibles de la r�gion parisienne " rapporte la saisie " de kilos de poudre de r�sine et d'herbe, d'armes de poing, de liasses d'euros ainsi que d'une montagne de produits de luxe ". ...read more.

The above preview is unformatted text

This student written piece of work is one of many that can be found in our AS and A Level French section.

Found what you're looking for?

  • Start learning 29% faster today
  • 150,000+ documents available
  • Just £6.99 a month

Not the one? Search for your essay title...
  • Join over 1.2 million students every month
  • Accelerate your learning by 29%
  • Unlimited access from just £6.99 per month

See related essaysSee related essays

Related AS and A Level French essays

  1. Marked by a teacher

    Comment supprimer le dopage dans le sport franais?

    5 star(s)

    28,5% des m�dicaments qu'ils utilisaient sans mod�ration figuraient sur la liste des produits dopants. Le m�decin du sport doit �tre un conseiller pour le sportif. Il faut expliquer aux sportifs les dangers et leur proposer autre chose. Le minist�re de la Jeunesse et des Sports s'occupe de la lutte antidopage en France.

  2. Histoire de la Peine de Mort en France.

    " Si elle avait pr�sent� quelque danger que ce soit face � la criminalit� sanglante, les responsables de ces pays n'auraient jamais vot� ni maintenu l'abolition " dit-Badinter lors de l'entretien r�alis� en septembre 2001. Enfin le garde de sceaux finit son discours en insistant encore une fois l'abolition de

  1. Au niveau national et local, que fait la France pour lutter contre le problme ...

    Bien que le gouvernement ait pris certaines mesures, c est aux individus de changer. Je suis convaincue que les Fran�ais vont progressivement se remettre � une nourriture saine et �quilibr�e, car rester en forme et pr�server une bonne sant� semble �tre tr�s important pour eux.

  2. Le Dopage " Gangr->ne du Tour de France.

    Les prix accord�s aux gagnants sont tr�s �lev�s, des millions d'euros. Plus de 189 cyclistes y prennent part et seule une petite poign�e est r�compens�e. A cela il faut ajouter la pression des sponsors, de grosses soci�t�s multinationales soucieuses de voir afficher leurs noms aupr�s du maillot jaune et ayant

  1. Stratégie de négociation des États-Unis d'Amérique à l'OMC

    Ce ph�nom�ne d�montre bien l'�tat de symbiose entre les �tats-Unis et la Chine. La baisse des tarifs douaniers est essentielles au maintien et au d�veloppement du commerce entre les deux pays, les �tats-Unis consommant la majeure partie des produits fabriqu�s en Chine.

  2. Discussing French film - Faux Paris.

    Il aide la femme mais elle ne comprend pas. Il lui fait penser � d'autre choses. Mais elle pense que il a mauvais hygi�ne et il est impoli alors elle ne l'aime pas. Mais l'homme reste tr�s gentil. When the American women is with the concierge she does not give him the chance to be polite to her.

  1. Déclaration de Lausanne sur le dopage dans le sport

    Sanctions Les sanctions r�primant les infractions de dopage seront appliqu�es � l'occasion des contr�les effectu�s pendant les comp�titions ou en dehors de celles-ci. Conform�ment aux voeux des athl�tes, des C.N.O. et de la grande majorit� des F.I., la sanction minimale requise pour les substances dopantes majeures ou les m�thodes

  2. Durant le mois de septembre, jai eu lopportunit de travailler aux bureaux de loffice ...

    Une langue non-maitrisée nuit à l’efficience de l’information que le réceptionniste donne à ses clients, donc à l’objectif principal de l’entreprise. Ça nuit aussi lorsque l’entreprise se doit contacter une entreprise internationale pour organiser quelconques séjours ou activités. 4. L’apport du stage Ce stage aux bureaux de l’office de tourisme à Eupen m’a incité à parler plusieurs langues.

  • Over 160,000 pieces
    of student written work
  • Annotated by
    experienced teachers
  • Ideas and feedback to
    improve your own work