• Join over 1.2 million students every month
  • Accelerate your learning by 29%
  • Unlimited access from just £6.99 per month

Section Cinma : Analyse filmique. Psychose, dAlfred Hitchcock. Thme : La dualit

Extracts from this document...

Introduction

BRUN Thomas Section Cinéma : Analyse filmique. Psychose, d’Alfred Hitchcock. Thème : La dualité Hitchcock réalise Psycho en 1960.Le film qui marquera le plus le cinéma moderne, et qui influencera nombre de réalisateurs par la suite. Ainsi, comme l’avait encore jamais fait, Hitchcock interroge notre inconscient à travers des souvenirs totalement enfouies dans notre mémoire. Les personnages ne paraissent pas vraiment réel, et semblent confondue entre la réalité et l’imaginaire. Hitchcock est un magicien du cinéma, il parvient à manipuler les sentiments du personnage, aucune chose n’est ce qu’elle parait être puisque chaque évènement , chaque personnage, chaque geste, chaque objet est porteur de signes susceptibles de multiples interprétations. L’existence de ses films est due à ce que le spectateur est susceptible de croire. Il remporte face à son inconscient. C’est pourquoi, à travers cette analyse, nous allons aborder le sujet de l’identité, c'est-à-dire de la dualité ou de la géométrie des caractères et des évènement, puis, de quelle façon Hitchcock traite de ses personnages et les imprègne dans l’histoire. Avant tout, la psychose est un syndrome s’emparant d’un être humain et l’obligeant à sortir de la réalité qu’il connaît. Ce phénomène entraîne une perte d’identité personnelle, que l’on retrouvera tout au long du film. ...read more.

Middle

Dans son interview avec le détective, ses réponses n’ont aucune cohérence. Il affirme n’avoir vu personne depuis deux semaines, mais ajoute cependant que des individus sont passés il y a seulement huit jours. Il arrange ainsi le réel afin qu’il lui convienne. C'est-à-dire qu’il vit dans l’illusion. Cette substitution de la réalité s’opère aussi chez le spectateur qui s’identifie au personnage de l’histoire. Et il s’y identifie tellement que la mort de l’actrice principale est bouleversante. Est-ce vrai ? Ainsi, le réel se substitue à l’illusion, les évènements et les personnages nous le démontre parfaitement. Marion, après avoir entendu les paroles du riche client, rêve d’une autre vie, et voit l’argent comme une solution aux problèmes. La névrose démarre et elle se retrouve enfermée à l’intérieure, comme par exemple la scène où celle-ci conduit et s’imagine ce que son patron pourrait dire au client quelques jours auparavant. Mais certains signent semblent vouloir la remettre dans le droit chemin. En sortant de la ville en voiture, elle croise son patron au feu rouge, puis le policier ayant l’air suspicieux. Ensuite, elle décide d’échanger sa voiture afin qu’on ne la retrouve pas. Et tout ce la paraît de plus en plus suspect. ...read more.

Conclusion

Cependant, le problème qui émane de cette histoire est de savoir si deux individus résident toujours dans l’esprit de Norman. Reste-t-il seulement l’esprit de sa mère, comme on peut le voir à la fin dans la scène où Norman est assis sur la chaise. Car en analysant précisément la séquence où Lila découvre la momie de la mère, on peut entendre Norman pousser un cri enfoui et sorti de nulle part, affirmant qu’il est Norman Bates. Cela signifie bien que le vrai personnage est en train de s’effacer pour laisser place à sa folie, c'est-à-dire se comporter comme sa mère. Il préfère alors laisser parler l’adulte qui est en lui plutôt que l’enfant. Et certains signes le montrent à travers le film. Hitchcock, lorsqu’il est amené à montrer la mère de Norman dont on ignore encore à ce moment l’identité, la cache sous un personnage fort et puissant, sous un corps opposé à celui de la femme. Et ici se cache une métaphore de Norman tentant de sortir de ce corps hanté. Cette caractéristique est aussi appuyé par le fait que la maison, symbole de sa mère, domine constamment les personnages voulant s’interposé dans la vie fictive de Norman. C’est pourquoi Hitchcock laisse une ouverture à travers son film et le spectateur sera donc amener à réfléchir à ce double-jeu. ...read more.

The above preview is unformatted text

This student written piece of work is one of many that can be found in our International Baccalaureate Languages section.

Found what you're looking for?

  • Start learning 29% faster today
  • 150,000+ documents available
  • Just £6.99 a month

Not the one? Search for your essay title...
  • Join over 1.2 million students every month
  • Accelerate your learning by 29%
  • Unlimited access from just £6.99 per month

See related essaysSee related essays

Related International Baccalaureate Languages essays

  1. Gographie 3e Partie Des mondes en qute de dveloppement. Questions and ...

    - apr�s avoir connu le cycle de l'or (18�me si�cle), le Mato Grosso est devenue une r�gion d'�levage extensif, mais voit aussi se d�velopper la culture du soja dans d'immenses exploitations modernes - apr�s la fin du cycle du caoutchouc (invention du caoutchouc synth�tique), l'Amazonie a d�clin� ; dans les

  2. MARKETING MIX CA HEINEKEN TI TH TRNG VIT NAM:Heineken marketing strategies

    Nam 1969 h�ng c�p gi�y ph�p ch� bi�n bia Heineken ngay tai Anh. Heineken d� tao ra mot loai bia moi nhe hon so voi bia Heineken th�ng thuong v� dat t�n l� Heineken Cold Filtered. Loai bia n�y c� bao b� kh�c so voi bia Heineken truy�n th�ng v�

  1. Pourquoi zola compare-t-il ses personnages a des betes humaines?

    La conception sur l'humanit� de Zola est incroyablement pessimiste comme il ne veut pas que le lecture accepte que les gens ne soient ni capables de changer le course de leur vie ni se changer. Zola a ignor� le bon dans Th�r�se et Laurent et en faisant cela, il a

  2. Amlie Nothomb est une crivaine Belge ne en 1967 Kobe, au Japon, ou ...

    De plus, dans le film, on peut aussi voir une diff�rence culturelle qui presque insulte M.Saito. Am�lie donne sa travaille � une main. Au Japon, quand on donne quelque chose � quelqu'un de plus �g�s ou sup�rieures, il est imp�ratif de donner et recevoir aux deux mains.

  1. Mr Ibrahim et les Fleurs de Coran - analysis in French and German

    on ne voit absolument rien ; * La lenteur est le secret du bonheur (61,21) . Monsieur Ibrahim cite les Grecs des campagnes en exemple : " Les gens sont immobiles, ils prennent le temps de nous regarder passer, ils respirent.

  2. Si nous dsirons tre libres , quest ce qui nous empche de l ...

    Serions- nous toujours en train de d�sirer et une fois le d�sir assouvi tendu � nouveau vers un autre but ? D�sirer la libert� certes ,mais quelle libert� ? Nous avons vu qu'elle est d�licate � d�finir et entre la valeur d'un id�al et l'�motion d'un d�sir , la libert�

  1. La Mauvaise foi en amour est un exemple bien appropri pour maitriser ses dsirs ...

    Ainsi m�me un objet sans valeur peut �tre alors d�sir�. en outre , si le d�sir est l'�preuve d'un manque qui nous fait souffrir, n'est-il pas plus intelligent de supprimer ces manques sans survaloriser les objets illusoires dont on croit manquer .

  2. En quoi le duel intellectuelle et rhtorique contribue t-il a la sduction entre Darcy ...

    il est tombe amoureux, celui de repondre par une image qui reflete bien la clairvoyance progresseive de ses sentiments: ?j?etais deja loin sur la route avant de m?apercevoir que je m?etais mis en marche? (p360) Il ne faut pas non plus oublier les deux point communs entre les deux protagonistes

  • Over 160,000 pieces
    of student written work
  • Annotated by
    experienced teachers
  • Ideas and feedback to
    improve your own work